Dossier
Mini-dossier: Interview des seiyus

 

Cette interview retrace le parcours des Seiyus de Saitama et de Genos lors de leurs auditions, et une fois qu'ils ont obtenus leurs rôles respectifs. 

 

 

 

Makoto Furukawa (Saitama): C'est un doubleur japonais (Seiyu) né le 29 septembre 1989 (26 ans), affilié au groupe Space Craft. Il a débuté sa carrière en 2012 dans un rôle mineur pour le manga Dusk Maiden of Amnesia, puis il a enchainé la même année avec le rôle de Yoshio dans Hidamari Sketch x Honeycomb, il a ensuite eut des rôles dans une dizaines de séries (notament un rôle dans la série Haikyu!!)avant d'en arriver à Saitama

 

 

 

Kaito Ishikawa (Genos): Né le 13 Octobre 1993, affilié au groupe Pro-Fit. Il a également débuté sa carrière en 2012 mais à très vite enchainé beaucoup de rôle et dans des séries très populaires au japon (rôle de Tobio Kageyama dans Haikyu!! en 2014, Kensuke Fukui dans Kuroko no basket, Shen-Chen Yang dans Ace of Diamond, Marcos Garcia dans Terra Formars, etc ...), il décroche en 2015 le rôle de Genos.

 

 

 

Q : Pour commencer, que pensez-vous de OnePunch-Man ?

 

Makoto Furukawa: Voir quelqu'un battre ses ennemis d'un seul coup de poings, c'est amusant, et en général c'est plutôt excitant. Même si on peut penser que le manga peut ne pas être intéressant à lire, je pense vraiment que c'est une œuvre divertissante qui peut être appréciée de tous.

 

Kaito Ishikawa: Au début je connaissais juste le titre, je ne savais pas de quoi l'histoire parlait. Alors lorsque que j'ai passé mon audition je l'ai finalement lu pour la première fois. Comme dit Furukawa-san, on ressent un frisson lorsque l'on lit quelque chose comme ça. Quand Saitama ne sait pas finir ses combats autrement que par un seul coup de poings, c'est incroyable pour le lecteur. Je pense que c'est une série phénoménale parce qu'elle est extrêmement bien rythmée et qu'elle arrive aussi à accrocher le spectateur.

 

 

Q : Qu'est-ce que ça fait d'avoir obtenu le rôle ?

 

Furukawa: Je me suis dit "Mais est-ce que je suis réellement le bon choix ....?" (rires). Quand mon manager m'a dit que j'allais être de la partie, je ne pouvais simplement pas le croire et je lui ai demandé de me le répéter. Lors de l'audition je ne pensais réellement pas être retenu. Peut-être que je pensais que ma voix n'irai pas à Saitama, cependant je ne vois pas quelle voix pourrait aller à un personnage avec une tête pareil. Du coup, je n'étais pas préparé pour le rôle et j'ai dû essayer d'être naturel, d'être moi-même. Je suis heureux que ça ce soit bien passé.

 

Ishikawa: J'ai auditionné pour Saitama et Genos. Avant d'auditionner pour le rôle de Genos, l'équipe m'a demandé si ça m'intéressait de faire une tentative pour Saitama. Genos à un caractère beaucoup plus tranché que celui de Saitama, du coup je savais déjà comment j'allais interpréter son rôle. Mais pour Saitama, je ne voyais pas du tout comment jouer son rôle. Même en jouant le personnage, ça n'a pas fait tilt, j'ai soudainement pensé que le rôle de Saitama était au-dessus de mes capacités. Et comme je ne pouvais pas imaginer quel type de voix pouvait avoir Saitama, celle de Genos ne me venait pas non plus. Pour les personnages principaux je pense que les voix ont besoin d'être compatibles. Comme je ne pouvais pas imaginer les voix des personnages principaux, je n'arrivais pas à visualiser celle de Genos. Donc après avoir auditionné pour Saitama, je suis resté coincé sans savoir quoi faire avec celle de Genos. Mais peu de temps après l'audition j'ai reçu un appel de mon manager pour me dire que j'avais obtenu le rôle. Evidement j'étais heureux d'être de la partie, mais ma première pensée a été de me demander qui avait été choisi pour Saitama. Alors j'ai entendu que c'était Furukawa-san et je me suis senti soulagé. Lui et moi avons travaillés ensemble précédemment, ce qui m'a revigoré.

 

 

Q : Comment vous sentez vous avec votre personnage ? Que gardez-vous à l'esprit lorsque vous jouez ?

 

Furukawa: Saitama peut tout aussi bien avoir une tête sérieuse comme une tête d'abruti, et c'est pourquoi je fais très attention à moduler ma voix afin de jouer chacune différemment. Durant les enregistrements, le directeur Natsume m'a demandé de ne pas forcer le trait même lorsqu'il a sa tête ordinaire, ou sa tête d'abruti. La force de Saitama n'est visible que lorsqu'il est sérieux; autrement dit, lorsqu'il bat ses ennemis comme si de rien n'était. C'est ce que le directeur à dit. J'ai donc adapté ma performance pour correspondre à ce qui était demandé. Par exemple, si c'est une scène où je frappe quelqu'un, j'essaye de mettre un coup d'energie dans ma performance jusqu'à ce que le directeur du son me dise que j'en ai trop fait. Doser les bons moments pour mettre de l'énergie c'est vraiment délicat.

 

Ishikawa: Au début je pensais que Genos était quelqu'un d'imperturbable, un personnage réfléchis, mais en réalité c'est une tête brûlée. Un bon exemple, il agit comme le ferait un cyborg, mais plus tard il rencontre Saitama...Alors, je vous laisse regarder et voir par vous-même ce qu'il va passer, en tout cas vous allez être surpris par la différence, j'ai trouvé ça amusant à jouer. Le directeur, Natsume, ne m'a rien dit de spécial pour jouer le rôle. Bien sûr, il m'a donné des détails sur comment jouer pour certaines scènes spécifiques, mais je n'ai jamais reçu une présentation générale sur comment jouer le personnage de Genos. Du coup j'avais un peu peur (rires). Donc je m’y suis mis et j'ai donné tout ce que je pouvais.

 

 

 

 

Q : Maintenant que les sessions d'enregistrement ont commencé, quelles sont vos impressions sur le directeur Shingo Natsume ?

 

Furukawa: Normalement il semble doux et câlin, mais dans le studio d'enregistrement il a l'air strict et vous pouvez toujours dire à l'ardeur qu'il a envers la série. Cette passion donne aussi l'impression que lorsqu'il dirige des prestations et je vais entre les sessions d'enregistrement pour savoir comment il veut que je réponde à sa passion!

 

Ishikawa: Il me rappelle beaucoup Saitama. Le regard dans ses yeux est complètement différent dans le studio d'enregistrement et lorsqu'il est en dehors. Il agit comme un vrai professionnel. Mais une fois que vous partez du studio, son comportement s'adoucit et il allège en haut et si je fais une blague, il entre juste dans le jeu. (rires)

 

 

Q : Ils ont certainement aligné un casting prestigieux pour jouer les autres héros et des monstres …

 

Ishikawa:Je pense qu'il aura un plus grand impact si vous observez sans savoir qui joue qui.  Particulièrement avec les personnages ennemis, c’est plus marrant de ne pas le savoir à l’avance.

 

Furukawa:Les gens sont en état de choc dès l'ouverture de l'épisode 1! Vous ne croirez jamais qui ils vont jouer comme personnage! Je suis impatient que les gens voient la série.

 

 

Q :En plus de vos propres personnages, sur quels autres héros et monstres les gens devraient garder un œil ?

 

Ishikawa: Le cycliste sans licence! Je suis un grand fan d'un certain héros que Nakamura Yuichi joue,  dont un avec un sens fort de justice. Je ne dirai pas le nom de la franchise, juste que c'est un héros américain qui porte un bouclier (rires). J'aime ce héros, dont le Cycliste de Nakamura se détache. Je l'admire en tant que seiyu.

 

Furukawa: J'aime bien Zombie-Man. Sakurai-san est fantastique dans ce rôle. Je pense vous pouvez le dire avec le CD Drama contenu dans l'édition limitée du tome 9 sortie le 4 août. Il a quelques bonnes répliques, donc écoutez le.

 

Ishikawa:Son auto-introduction est particulièrement bonne. Il se présente juste en disant négligemment son nom, mais c'est si direct et concis.

 

Furukawa: Il a vraiment étoffé le personnage de Zombie-Man après cela, et maintenant je ne peux pas enlever mes yeux de lui.

 

 

Q : Quel effet ça fait de voir les personnages en mouvement?  Qu'est-ce qui ressemble au produit fini ?

 

Furukawa: Au moins c'est une série amusante avec des scènes d'action cool.

 

Ishikawa: Avec les héros, les scènes d'action sont très importantes : pas juste les personnages, mais les scènes de destructions des bâtiments et des explosions donne un ton réel. Quand je l'ai finalement vu avec les effets sonores ajoutés, je savais quel genre des sons étaient dans chaque partie et j'ai supposé que nous devrions changer nos performances pour être  en accord avec cela. Je me suis senti tendu parce que je savais que nous avons dû rendre nos performances plus précises pour nous harmoniser avec les mouvements des personnages. Je veux aller à la prochaine session d'enregistrement avec l'énergie renouvelée, dans le but de ne pas être surpassé par des actions réalistes.

 

 

Q : Quelles lignes étaient particulièrement mémorables ?

 

Furukawa: Directement au début du premier épisode il y a cette ligne où je dis "dois-je y aller ?" Et la vérité est que j'ai recommencé beaucoup de fois. Vais-je mettre en valeur ma force ou non ? Je ne savais pas comment le jouer. Avec un monstre géant se déchaînant par la ville, comment Saitama devait répondre? C'est pourquoi je pense que ce n'est aucune exagération pour dire que la ligne résume tout de Saitama.

 

Ishikawa: Ceci faisait partie de la prévisualisation aussi, mais une ligne qui est partie une impression était "Mais cela signifierait que sensei est aussi chauve à un jeune âge …". Je considère qu'une ligne importante pour cimenter le personnage de Genos, est le moment où il est venu demander à Saitama de le former. À la fois comme ça il se donne du mal pour indiquer que Saitama est chauve et il l’écoute aussi sérieusement. Je pense qu'il a changé la position  de Genos dans la série et je me suis appliqer pour le faire soigneusement.

 

 

Q :Quels sont les points culminants de la série ? Qu'est-ce qui la rend digne d'être vu ?

 

Furukawa: Tout le monde devrait reprendre courage quand Saitama lâche avec un coup de poing.Imaginez juste les monstres comme les gens que vous n'aimez pas bien et BOUM!(rires).Je pense que le sentiment de joie de vivre est un des points culminants.

 

Ishikawa:la série est vraiment prenante. Tandis qu'il n'est pas mis dans le monde réel et est plein d'événements impossibles, j'espère que les gens apprécieront l’humour décalé. Et j'espère que le degré de sérieux fera le rire des gens.

 

 

 

 

Q : Vous deux avez travaillé ensemble dans un nombre de séries différentes. Que pensez-vous l'un de l'autre ?

 

Furukawa: D'abord j'ai pensé Ishikawa-San était une personne extrêmement sérieuse …

 

Ishikawa:Essayes-tu de dire que je ne le suis pas vraiment ?

 

Furukawa: Ishikawa-San semble être doué en toutes sortes de choses, donc j'ai pensé qu'il était étonnant. Il verrait des choses je ne pourrais pas et me les indiquer négligemment, donc j'étais très reconnaissant de l'avoir autour.

 

Ishikawa: Je pensais toujours qu'il est incroyablement pensif et il me semble toujours le même maintenant comme la fois où je l'ai rencontré. C'était il y a deux ou trois ans, mais ceci est la première série où Furukawa-san a joué le rôle principal. Il est un bon type; il a apporté le manga original au studio et m'a beaucoup appris sur cela, ce qui m'a aidé à se détendre. Nous nous avons bossé à la radio ensemble et il prend son travail au sérieux, mettant au point des structures et inventant des bons procédés de brainstorming.

 

 

Q : Pour demander quelque chose d’un peu personnel, en vous regardant objectivement, quel genre de la personne êtes-vous ? Analysez-vous.

 

Furukawa:Je suis un peu têtu à certains égards. Et je peux être un peu écervelé aussi. Récemment mon manager m'a dit de venir à l'étude à le 11 heures, mais au lieu de cela j’y suis allé à 10 heures et il n'y avait personne d'autre. Heureusement ceci n'a pas causé d'ennuis. (rires)

 

Ishikawa: Je pense que je suis un travailleur acharné (les membres du personnel environnant rient tous). Bien j'ai menti, pas besoin de rire autant. En réalité je suis plutôt frivole. Même étant interviewé comme ceci, je déteste juste l'entretien  du truc sérieux et pour faire le clown et obtenir des rires. Mais je m'aime, même ces parties de moi (rires).

 

 

Q : Qu'avez-vous fait récemment ?

 

Furukawa: J'ai fait un tour de temples, des lieux saints. Il semble que les temples et les lieux saints chacun ont "des attributs" différents. Donc je vais aux temples et des lieux saints dont les attributs sont compatibles avec moi, basés sur mon anniversaire et mon groupe sanguin, faire des vœux, et tirer la bonne fortune, etc. Il y a un temple vraiment compatible près de ma maison et parfois quand je vais là et prie pour un travail, je l’obtiens rapidement un travail tout de suite!

 

Ishikawa: Récemment j'ai vu jusqu'où je peux aller à jeun. J’ai soudainement commencé à me demander jusqu’où je pouvais tenir en étant affamé, donc j'ai essayé de manger seulement un repas un jour, le faire comme ça pour tester les limites de ma faim.

 

Furukawa :T’essayes d’accomplir quelque chose?

 

Ishikawa: La plupart du temps je cède vers le milieu. Donc je prends un onigiri au commerce de proximité en rentrant à la maison du travail…Mais maintenant j'essaye de voir comment je peux manger dans un repas et me sentir toujours satisfait.

 

 

Q : Quels sont vos buts en tant que seiyus?  Quel genre de doubleurs voulez-vous devenir?

 

Furukawa: Je veux devenir un seiyu qui peut faire trembler le coeur de quelqu'un. Il serait super de pouvoir inspirer quelqu'un non seulement par ma performance dans une série, mais même juste par ce que je dis dans un entretien comme ceci, ou dans un jury théâtral. C’est le genre de seiyu que je veux être

 

Ishikawa: je veux faire des jeux (pas sur de ce qu’il dit la). Ils sont vraiment difficiles, donc je veux confirmer pour moi que j'avance, que je suis devenu capable de les faire. Je sais pas combien de temps ça prendra mais c'est mon but.

 

 

Q : Finalement, dites quelque chose pour tous les téléspectateurs qui attendent la série.

 

Furukawa: l’anime commence dans moins d’un mois. Comme j'ai dit, ce sera vraiment amusant. Soyez patients et vous ne serez pas déçus.

 

Ishikawa: Le personnel et tout le monde ont mis leur corps et âme dans la fabrication de cette série, donc je pense que tout le monde ressentira cet enthousiasme à l’écran. Attendez avec impatience cela. Il ne décevra pas.